logo sepolympic logo sep logo resisprint

SEP OLYMPIC - LA CHAUX-DE-FONDS

Notre meeting du mercredi 26 août a été marqué par une participation très nombreuse en provenance de toutes les régions
du pays ainsi que de Lyon et d’Alsace.

 

 

Ca bouchonnait dans la région des inscriptions où Bérengère Ghisletta et Antoine Aubry (masqués) ont relevé un authentique défi. Jamais encore un meeting du soir de l’Olympic n’avait compté autant de disciplines exécutées à savoir 230 ! Une organisation particulièrement lourde et parfaitement assumée notamment en placement, réglage et déplacement de haies, contrôle de 20 disques, 15 marteaux et 10 boulets de différents poids. Une dense mise à l’épreuve du groupe starters assumé à la satisfaction générale avec un logique retard compris et supporté sans mouvement d’impatience des athlètes conscients de la situation et satisfaits d’avoir une telle occasion de concourir.

 

Des performances d’un très bon niveau ont été enregistrées malgré un vent froid et parfois contraire. S’agissant des athlètes de l’Olympic, Benoit Wenger s’est particulièrement mis en évidence avec son 2e rang sur 1000 m. en 2’36’’06, un chrono qui l’installe dans le Top 10  des M20 avec un bel avenir à seulement 18 ans, lui qui  a su répartir son effort et afficher un finish ravageur.

 

Nette victoire d’Elisa Ghisletta sur 80 m. en 10’’64, alors qu’Ines Caruso s’imposait en 2e série avec 11’’72. Crédité de 11’’58 et 23’’78 sur 100 et 200 m Anthony Lehmann disait ne pas avoir eu les bonnes sensations.

 

Actuellement dans une période compliquée entre son travail et son sport Raphaël Hostettler s’est contenté de 48m35 au disque de 1,5 kg et 58m17 au marteau de 5kg, alors que Monia Oppliger approchait son record au marteau de 3kg avec 36m88.

 

A relever encore le premier 400 m. de Charlotte Racine en 67’’42, une base pour dynamiser sa foulée sur 800 m.

 

En résumé une soirée mémorable à mettre à l’actif de l’Olympic et des remerciements aux collaborateurs particulièrement efficace en la circonstance.