logo sepolympic logo sep logo resisprint

SEP OLYMPIC - LA CHAUX-DE-FONDS

 La solidarité face à une poisse énorme

 

Les plus belles heures de gloire de l’Olympic ont été vécues en équipes dans les interclubs de toutes les catégories. Notre club s’est hissé au sommet des catégories et compte un palmarès parmi les plus beaux du pays jusqu’en 2015. Actifs au sein de l’animation de l’Olympic Raynald Vaucher et Lucie Chappatte se sont engagés à faire figurer notre club avec une équipe garçons en LNC et une équipe fille en Promotion B. Suite à des années difficiles, le contingent des athlètes était juste limite en janvier pour couvrir les disciplines chez les hommes et chez les filles. Une poisse acharnée s’est manifestée avec les accidents suivis d’opérations pour Raphaël Hostettler et Charlotte Racine. Margau Dubois s’est vue imposer une pause jusqu’à fin mai. Les contractures musculaires péjoraient l’activité de Mathilde Huguenin-Elie, Claire Périat, Anthony Lehmann, Alban Deulet. Les absences de Benoit Wenger en études à Cologne, Mirco Ratano impérativement retenu professionnellement et la blessure d’Anthony Lehmann survenue en hauteur qui l’a privé de disputer le 400 m. sa spécialité au niveau national.

  

De ce qui précède Raynald Vaucher et Lucie Chappatte se sont acharnés à remplir le plus de postes possibles sans y parvenir dans des disciplines comme 110 m haies, 3000 m.et 400 m. adhésive comme jamais, la poisse a sévi drastiquement avec l’élimination de l’équipe de 4x100 m. A  relever que Raynald a parfaitement fait les utilités sur 110 haies, 4x100 m. et javelot et ceci avec son fils Romain engagé en hauteur et sur 100 m. Il faut parfois toucher le fond pour nourrir l’espoir de remonter dans les catégories et les classements. Un fort courant de solidarité s’est manifesté pour faire acte de présence dans le maquis des disciplines techniques. Colin Cavallin s’est offert pour courir sur 800 m., alors qu’Arthur Guyaz a fait des débuts méritoires sur 400 m. Comment ne pas relever l’esprit clubiste de Barbara Kullmann qui a bravé le poids des ans pour assurer l’essentiel au poids et au javelot. Elle est probablement à la base de ce 4e rang final signe d’espoir. Ce qu’il convient surtout de relever, ce sont les liens de soutien et d’amitié constatés sur le stade.                                                                     

R. Jacot

 

RESULTATS – HOMMES : 4x100 m : Olympic II (R. Vaucher, A, Guyaz, C, Cavallin, D. Lefoll) 55’’11 -100 m : Romain Vaucher 11’’27, L. Coulibaly 12’’03 – 400 m : A. Guyaz 57’’77 – 800 m : Y. Hydalgo 2’19’’09, C. Cavallin 2’37’’12 – 3000 m : Y. Hydalgo 9’48’’73 – 110 haies : Raynald Vaucher 20’’23 – Hauteur : Romain Vaucher 1m85, A. Lehmann 1m50 – Longueur : A. Deulet 5m51, L. Coulibaly 4m75 – Triple saut : C. Cavallin 9m85, A. Guyaz 9m46 – Poids : V. Hostettler 9m48, D. Lefoll 6m35 – Diyque : V. Hostettler 27m55, A. Deulet  21m19 – Javelot : Raynald Vaucher 32m94, D. Lefoll 29m32.

DAMES :4x100 m : Olympic (C. Périat, M. Huguenin-Elie, E. Ghisletta, A. Bohdanova,) 51’’50 – 100 m : A. Bohdanova 13’’08, C. Périat 13’’38, E. Ghisletta 13’’61 – 1500 m : V. Wallon 5’08’’14 – 100 haies : M. Huguenin-Elie 19’’54 – Hauteur : C. Périat 1m45, M. Huguenin-Elie 1m30 – Longueur : E. Ghisletta 4m36, V. Wallon 3m45 – Poids : B. Kullmann 8m08, M. Oppliger 7m72 – Javelot : B. Kullmann 19m76, M. Oppliger 14m81.

 

PHOTO : de g à d : Romain Vaucher, Colin Cavallin, Anthony Lehmann, Arthur Guyaz, Alban Deulet, Dimitri Lefoll, Raynald Vaucher, Monia Oppliger, Claire Périat, Lucie Chappatte. Devant : Elisa Ghisletta et Mathilde Huguenin-Elie  

 

020d20af